Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Chemins de traverse

L’année préparatoire aux Cursus Scientifiques d’Orsay (PCSO) pour étudier les sciences après un bac “non scientifique”

Vous avez redécouvert les sciences en terminale grâce à un documentaire Netflix? Vous aimez les lettres, mais aussi les chiffres et à l’heure du choix de vos spécialités vous avez opté pour l’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP) ? Aujourd’hui, votre projet d’étude a changé et la corde scientifique manque à votre arc ? Pas de panique, il est toujours possible d’en ajouter une. L’année préparatoire aux cursus scientifiques d’Orsay (PCSO) a été pensée spécialement pour les profils littéraires, technologiques, économiques ou artistiques souhaitant se diriger vers des études scientifiques.


Durant cette mise à niveau, vous étudierez les mathématiques, la physique, la chimie ou encore la biologie. Ces différentes matières vous permettront de construire une base solide pour vos futures études. De plus, vous aurez l’occasion de vous spécialiser et choisir vos options lors du second semestre afin d’être au plus près de votre projet.

Une formation intense pour passer des lettres aux sciences

Les disciplines enseignées sont passionnantes mais très exigeantes. Ainsi une semaine classique en PSCO se compose de 25 heures de cours et autant à la maison. Sur le papier, cela peut effrayer, mais rassurez-vous, vous n’êtes pas seul ! Des cours de soutien sont proposés et des entretiens individuels sont menés par l’équipe pédagogique.
Chaque promotion est composée de 120 élèves, divisée en deux groupes, eux-mêmes divisés en deux pour les travaux dirigés (TD). Il y a peu de cours en amphithéâtre, par exemple en physique et biologie les étudiants sont uniquement en groupe de trente.
Au sein de votre promotion, vous serez entourés d’élèves avec un profil similaire au vôtre : des titulaires d’un bac général avec une option scientifique au maximum, d’un bac technologique ou d’un bac professionnel ou encore des étudiants n’ayant pas un cursus scientifique. Ainsi peu de risques de vous retrouver dans une classe à deux vitesses, tout le monde est au même point :

Une véritable solidarité se crée entre les étudiants car ils ont tous la même problématique : passer le cap de devenir scientifique. Le fait qu’il n’y ait pas de concours à la fin de l’année joue aussi sur l’entraide. Nous avons mis en place un groupe facebook pour valoriser le soutien entre les étudiants mais aussi les anciens. Par exemple, si un élève se pose des questions sur son projet professionnel, il peut faire appel aux anciens de la PCSO pourl’aider à y voir plus clair !

Emilie Amzallag, ancienne responsable de la formation

Votre projet d’études scientifiques, au coeur de votre réussite

Les étudiants ont besoin d’un moteur pour traverser cette année et éviter les abandons. Quand il y a une baisse de régime, avoir un objectif nous permet de les motiver avec du concret. Nous avons remarqué que si le projet est flou ou fluctuant, ils ont plus de mal à s’accrocher avec un devoir sur table par semaine, il faut rester motivé de septembre à
juin.

Emilie Amzallag

Ainsi, la lettre de motivation est déterminante pour être admis en PCSO. Aucun projet n’est limitant du moment qu’il reste dans le champ scientifique. Vous pouvez postuler même si vous n’avez pas une idée fine du métier que vous souhaitez exercer mais il faut au moins connaître le domaine qui vous intéresse et vous permet de vous épanouir :

Ce n’est pas rédhibitoire de ne pas avoir une idée précise de son futur métier, par contre, il faut être percutant et authentique dans sa lettre de motivation. Pourquoi ne pas avoir pris d’options scientifiques ? Que vous ont apporté les options économiques, technologiques ou littéraires ? Un bon économiste peut faire un excellent scientifique.

Emilie Amzallag

Une fois l’admission et l’année réussies vous obtenez un diplôme universitaire de niveau 4, équivalent au bac. Vous pourrez à nouveau passer par Parcoursup afin de formuler vos voeux dans la filière scientifique de votre choix !


En savoir plus

Partagez cet article

Répondre