Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Métiers, Vocation santé

Comment devenir médecin ?

Pas facile de se retrouver dans le dédale des études de médecine… D’autant que de récentes réformes sont intervenues. Voilà de quoi y voir plus clair, avec les explications de Ghislaine Joannet, cheffe du service des études et de la vie étudiante à la faculté de médecine Paris-Saclay.

Une première étape : le PASS ou la LAS

On connaît la chanson… Les études pour devenir médecin sont longues, difficiles et exigeantes. Mais une fois que l’on a dit ça… on n’a finalement pas dit grand chose… Tout commence avec la fameuse première année. Depuis la réforme de 2020, le Parcours Accès Santé Spécifique (PASS) remplace l’ancienne PACES tandis que la Licence Accès Santé (LAS) permet à des étudiants issus de filières non médicales d’accéder au cursus.

Le premier cycle : le DFGSM

A l’issue de l’étape PASS ou LAS, le concours ou la présentation du dossier permet d’accéder à la deuxième année et au 1er cycle qu’on appelle DFGSM, soit Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales. Ce premier cycle dure trois ans et confère le grade Licence.

Ce cycle débute par un stage d’initiation en soins infirmiers de trois semaines puis par de l’apprentissage théorique

Celui-ci consiste dans l’étude des appareils (cœur, poumon, système digestif…) par champs : physiologie, anatomie, sémiologie… En deuxième année, l’apprentissage continue et s’y ajoute la formation théorique pour le service sanitaire.

Les étudiants sont formés à intervenir au sein d’établissements scolaires sur les questions d’addiction, de sexualité, de nutrition… 

Ils mettront en application leur savoir au cours de la troisième année durant laquelle ils devront dix demi-journées pour les actions sur le terrain . Il n’y a pas de limitation de durée pour valider ce premier cycle.

Le deuxième Cycle : le DFASM

Place ensuite au Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (DFASM). D’une durée de trois ans, il confère le grade Master. C’est le début de ce qu’on appelle l’externat.

L’étudiant ou l’étudiante alterne six semaines de stage à l’hôpital et six semaines d’enseignement  théoriques

Il s’agit d’apprendre toutes les spécialités de la médecine, ce qui n’est pas une mince affaire :

On aborde au cours des stages 10 à 12 spécialités en trois ans !

Le cycle comporte également un stage de six semaines en médecine générale. « Pour nos étudiants et étudiantes, ce stage a lieu chez des médecins libéraux rattachés à Paris-Saclay », précise Ghislaine Joannet. Attention, le deuxième cycle se valide en six ans, maximum.

L’ECN et le troisième cycle

La sixième année correspond à la fin du 2ème cycle et au passage de l’Examen Classant National (ECN).

Ce classement détermine la spécialité et la région d’affectation 

Une fois ce cap franchi, il vous faudra trois ans d’études supplémentaires pour devenir médecin généraliste et quatre, cinq ou six ans pour les autres spécialités. «Comme la Cardiologie (4 ans) la pédiatrie (5 ans) ou la chirurgie (6 ans) », précise Mme Joannet. Lors de ce troisième cycle, si quelques cours à l’université demeurent, il s’agit d’un plein-temps à l’hôpital, l’internat. Il se clôt par la soutenance de thèse et le mémoire en spécialité. Une fois le Diplôme d’Etudes Spécialisées et le diplôme de docteur en médecine obtenus, ce sera le moment de s’inscrire au conseil de l’ordre et de commencer à exercer.


En savoir plus

https://www.conseil-national.medecin.fr/

Partagez cet article

Répondre