Master bio-informatique : devenez experts de la biologie du 21e siècle

Dans le monde de la biologie moderne, la génération de données connaît une croissance exponentielle. Pour analyser ce flot constant d’informations, la maîtrise de l’informatique est devenue inhérente. Aujourd’hui, aucune équipe de recherche biologique ne peut fonctionner sans l’intervention d’un expert capable de traiter de vastes ensembles de données. La demande croissante pour ces profils de haut niveau met en lumière notamment le Master 1 Bio-informatique et biostatistiques. Un cursus interdisciplinaire qui ouvre les portes à un avenir professionnel riche et prometteur.

Qu’est-ce que la bio-informatique ?

La bio-informatique est une science à l’interface de trois disciplines scientifiques, la biologie, l’informatique et les mathématiques. Son rôle consiste à nettoyer et à extraire des informations depuis des données biologiques brutes, telles que des données d’imagerie, de microscopie ou de relevés de données expérimentales. Pour y parvenir, la bio-informatique utilise des méthodes de modélisation, de structuration et d’analyse de données, à l’aide d’outils informatiques et mathématiques. À titre d’exemple, la COVID-19 a révélé l’urgence de disposer d’outils pour suivre en temps réel la propagation de l’épidémie et des souches virales associées.

Le Master Bio-informatique, formation pionnière en France

Le Master Bio-informatique de l’Université Paris-Saclay, basé sur le campus d’Orsay, célèbre cette année son 20e anniversaire. Reconnu pour son approche complète et pluridisciplinaire, il affiche un taux d’insertion professionnel avoisinant les 90% seulement trois mois après l’obtention du diplôme.

Il a la particularité de couvrir tous les aspects de la bio-informatique :

  • La bio-informatique des séquences : L’analyse et l’évolution des génomes.
  • La bio-informatique des structures : L’étude de la structure des macromolécules biologiques et leurs interactions.
  • La bio-informatique des réseaux : L’exploration des interactions moléculaires et leur évolution.
  • La bio-informatique des populations : L’analyse des variations entre individus.

Son objectif est de former des futurs scientifiques autonomes, capables de maîtriser les différentes facettes de la bio-informatique, bien qu’en deuxième année, les étudiants choisissent, en fonction de leurs affinités, une des spécialisations.

Pour garantir l’acquisition de compétences pratiques, le cursus intègre des travaux pratiques, des projets d’équipes et des hackathons. De plus, chaque étudiant effectue des stages en première et deuxième année, pour se confronter à la réalité du terrain.

Profils des étudiants et perspectives de carrière

Chaque année, le programme accueille 24 étudiants en première année (M1 bio-informatique et biostatistiques). Ouvert à des profils curieux, issus de divers horizons scientifiques. Il s’adresse aux titulaires de licences en biologie, informatique, mathématiques ou double licences. De même, il est accessible aux étudiantes et étudiants d’écoles d’ingénieurs qui aspirent à rejoindre le M2. L’essentiel est d’avoir un intérêt marqué pour le secteur ainsi que pour les méthodes formelles comme l’informatique et les mathématiques. Au premier semestre, une remise à niveau de 100 heures par discipline moins maîtrisée est prévue pour chacun.

Les départements de recherche en biologie, informatique et mathématiques de l’université sont très actifs. Les enseignants-chercheurs s’investissent pleinement aussi bien dans l’enseignement que dans la recherche. Les étudiants bénéficient donc d’un environnement scientifique privilégié.

Olivier Lespinet, coresponsable du Master 1 Bio-informatique et biostatistiques d’Orsay

L’équipe pédagogique, composée d’enseignants-chercheurs, de chercheurs en activité dans des universités, organismes nationaux et/ou instituts de recherche (Institut Pasteur et l’Institut Curie), des entreprises du domaine ou des domaines connexes tels que des CRO (Contract Research Organization), garantit une formation ancrée dans la réalité du marché de l’emploi.

Quels sont les débouchés professionnels ?

Les diplômés du Master Bio-informatique ont la possibilité d’accéder à des postes d’ingénieurs en bioinformatique spécialisés en sciences des données, modélisation, IA, ou la conception d’outils informatiques. Ils conçoivent notamment des bases de données, des algorithmes ou des logiciels. Ces professionnels exercent généralement dans des laboratoires de recherche, des centres universitaires ou des entreprises spécialisées en biologie, informatique ou mathématiques.


Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *