Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Métiers

Ingénieur en énergies renouvelables : un métier très recherché

Le métier d’ingénieur en énergies renouvelables a le vent en poupe. Pour y accéder, le M2 Procédés, Energie, Environnement (M2 PEE) constitue une formation de choix, pluridisciplinaire et à l’écoute des évolutions du secteur

L’ingénieur en énergies renouvelables est un profil recherché sur le marché du travail actuel.

Il peut oeuvrer dans différents secteurs de l’industrie pour la décarboner, afin de mettre en place des technologies et procédés plus verts. On le retrouve aussi dans la recherche de nouveaux procédés, plus efficaces et moins énergivores, et de nouvelles solutions pour le stockage et la conversion de l’énergie. Dans le domaine de l’environnement, il peut s’agir de travailler sur le traitement des déchets qu’ils soient solides, liquides ou encore gazeux

Loïc Assaud – responsable du M2 Procédés, Energie, Environnement

Le secteur industriel est très demandeur d’ingénieurs en énergies renouvelables mais pas seulement.

Ces profils sont également recherchés par des sociétés de conseil qui ont besoin d’un niveau avancé de technicité et d’expertise pour leurs clients 

Loïc Assaud

Interdisciplinarité et adaptabilité

Pour se diriger dans cette voie, le M2 PEE est une bonne porte d’entrée. « Il est couplé avec le Master Procédés, Biotechnologies, Aliments, précise Loïc Assaud, avec un tronc commun sur les procédés ». Au programme, un enseignement classique fait de cours et de TD mais aussi des projets « pour favoriser l’autonomie et la conduite de travaux personnels et par petits groupes ». Le tout est complété par un stage de six mois . L’anglais demeure une langue à maîtriser car « certains enseignements sont dispensés dans cette langue, ainsi que certains projets. »

C’est un M2 assez interdisciplinaire, mieux vaut donc aimer travailler aux interfaces, être capable d’interagir avec des étudiants qui ont une formation différente de la sienne et faire preuve d’adaptabilité.

Loïc Assaud

Et ce d’autant plus que le Master 2 épouse les préoccupations de son temps :

Nous travaillons sur des thématiques énergétiques et environnementales. Ce sont de grands enjeux sociétaux avec beaucoup de besoins et de débouchés. Aussi nous nous adaptons aux nouveaux métiers, aux nouvelles technicités. Pour ce faire, nous collaborons avec un réseau de partenaires industriels qui nous aident à définir les besoins du secteur. C’est d’ailleurs pour cela que nous faisons intervenir beaucoup de professionnels pour créer des interactions entre les étudiants et le monde industriel, afin de faciliter leur insertion. 

Loïc Assaud

De nombreux débouchés pour l’ingénieur en énergies renouvelables

Au sortir du M2, « un certain nombre de nos étudiants sont embauchés dans la continuité de leur stage », explique Loïc Assaud. D’autres choisissent de poursuivre en thèse. Une petite partie décide, pour sa part, de réaliser une formation complémentaire en économie de l’énergie ou en business. Un bel éventail de débouchés pour un secteur en pleine expansion. Qui dit mieux ?


En savoir plus

https://www.usinenouvelle.com/article/avec-une-remuneration-moyenne-de-51-500-euros-les-energies-renouvelables-offrent-de-bons-salaires-selon-une-etude.N881945

Partagez cet article

Répondre