Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Métiers

Comment devenir avocat en France ?

En France, les ténors du barreau jouissent d’une forte popularité. D’ailleurs, depuis dix ans, l’ordre compte 3 % d’inscrits supplémentaires chaque année. Seulement, avant de porter la robe et de devenir avocat, un bachelier doit s’investir jusqu’à six ans dans des études de Droit. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’avocat : avantages, qualités, formations et concours.

En quoi consiste le métier d’avocat ?

Un avocat est un expert du droit. Il met sa compétence juridique au service de ses clients.

En cas de litiges, il défend, assiste et représente ses clients devant la justice.

En dehors de tout litige, il informe, conseille et rédige des actes pour le compte de ses clients.

La majorité des avocats sont généralistes.

Si vous songez à vous spécialiser, vous devez être titulaire d’un certificat et justifier d’un certain nombre d’années d’expérience.

Voici les diverses spécialisations : Droit des personnes, Droit pénal, Droit immobilier, Droit rural, Droit public, Droit de la propriété, Droit commercial, Droit des sociétés, Droit de l’environnement, Droit des mesures d’exécution, Droit économique, Droit communautaire et Droit international.

Les 3 avantages à devenir avocat

Le métier d’avocat attire davantage d’étudiants d’année en année. Le ministère de la Justice dénombrait 70 073 inscrits au barreau français, au 1er janvier 2020, une vocation choisie notamment pour certains avantages.

1. Un métier enrichissant

Exercer ce métier est fortement stimulant intellectuellement. Vous enrichissez constamment vos connaissances grâce à la variété des affaires traitées.

2. Un métier gratifiant

L’aide apportée à vos clients et le respect de la profession d’avocat par la communauté sont valorisants.

3. Un métier de liberté

L’avocat a le choix entre exercer en tant que salarié au sein d’un cabinet ou en tant que libéral. Il aura ainsi la possibilité de fixer ses honoraires, se constituer son propre portefeuille client et sera donc autonome.

Parmi les idées reçues, la rémunération est très souvent mise en avant. Elle dépend généralement du barreau auquel vous vous rattachez

Fanny Binois, Maître de conférences en droit privé – Directrice des études et de la vie universitaire Paris Saclay.

Quelles sont les soft skills d’un avocat ?

Le métier d’avocat exige des compétences techniques et connaissances, mais également des savoir-être essentiels à sa notoriété. Les qualités recherchées sont :

  • Un talent d’orateur : son éloquence et sa force de persuasion sont nécessaires pour convaincre juges et jurys.
  • Une intelligence émotionnelle : en négociation ou médiation, son empathie et la maîtrise de ses propres émotions s’avéreront cruciales.
  • Une éthique : en prêtant serment, il s’engage au respect de la déontologie des avocats.
  • Altruiste : un avocat se dévoue à faire respecter les droits d’autrui.

La Licence de Droit : top départ vers le métier d’avocat

Avant de déclamer votre première plaidoirie devant le tribunal, l’engagement dans les études est entier. Tous les futurs avocats doivent d’abord valider une Licence de Droit et une Maîtrise.

À l’université Paris Saclay, le cursus se compose de cours en pédagogie traditionnelle et en pédagogie inversée. La pédagogie inversée place l’élève au centre du dispositif. Il prépare le cours chez lui et réalise des exercices et des travaux de groupe, à la faculté.

Il existe également un tutorat pour les étudiants de Licence 1. Des volontaires de Master 1 soutiennent, conseillent pour mener les premières années vers la réussite et éviter les décrochages.

La Licence de Droit impose un rythme soutenu. L’étudiant qui se lance dans ces études doit bénéficier d’une forte capacité de travail. 

Fanny Binois

Si toutefois, cette voie n’est pas faite pour vous, une réorientation est envisageable au deuxième semestre (S2).

La spécialisation en Droit privé ou en Droit public s’effectue en Master 1.

Se présenter au concours d’avocat

Les titulaires d’un Master 1 en Droit ou d’une équivalence peuvent passer le concours. Toutefois, il est vivement recommandé de le préparer, car vous n’êtes autorisés à passer le concours que trois fois. Vous pouvez soit vous inscrire à l’IEJ (Institut d’Études Judiciaires) soit dans une prépa privée, afin de préparer l’examen d’entrée au CRFPA (Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats).

À l’issue des 18 mois de formation, vous passerez le concours et décrocherez le Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). Il ne vous restera plus qu’à vous inscrire au tableau de l’Ordre du barreau de votre choix.


En savoir plus

Statistiques sur la profession d’avocat

Partagez cet article

Répondre