Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Actu/conseils, Vocation santé

Quelles Licences Accès Santé (LAS) sont disponibles à l’Université Paris-Saclay ?

Pour accéder aux études de santé, il existe le fameux PASS (Parcours Accès Santé Spécifique). Mais une autre voie existe : la Licence Accès Santé (LAS). Une alternative qui offre un certain nombre d’avantages non négligeables.

Diversifier les profils

LAS : derrière cet acronyme se cache la Licence Accès Santé. L’une des deux voies, avec le PASS (Parcours Accès Santé Spécifique), permettant d’accéder aux études de santé MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie). La LAS consiste en une licence « classique » accompagnée d’une mineure santé. Une façon de « diversifier les profils des jeunes souhaitant se diriger vers les études de santé », explique Loreynne Pinsard-Gaudart, vice présidente adjointe en charge du collège premier cycle. De fait, à partir de la rentrée 2022-2023, les places dans les filières MMOP se répartiront à 50% côté PASS et à 50% côté LAS.

12 Licences Accès Santé réparties sur 3 campus

A Paris-Saclay, lors de la rentrée 2022-2023, les LAS pourront accueillir 300 étudiants. « Il existe des licences plutôt scientifiques, d’autres plutôt orientées SHS (Sciences Humaines et Sociales) », note Loreynne Pinsard-Gaudart. Sur le campus d’Orsay, on peut ainsi opter pour la LAS BCST (Biologie Chimie Sciences de la Terre), la LAS PCST (Physique Chimie Sciences de la Terre), la LAS MP (Mathématiques Physique), la LAS MI (Mathématiques Informatique), ou encore la LAS STAPS. La LAS Droit, la LAS LDD Droit SI (Sciences et innovation) et la LAS Economie-gestion sont également proposées. « Des conventions ont également été passées avec les universités de Nanterre et d’Evry », souligne Loreynne Pinsard-Gaudart. Ces accords donnent accès à la LAS Sciences de la vie‐Chimie sur Evry et aux LAS Psychologie, STAPS ainsi que Santé et Société à Nanterre.

Une licence classique avec une mineure santé

En plus de sa licence classique, l’étudiant.e en LAS doit donc suivre une mineure santé. Les enseignements de cette mineure sont au nombre de huit, mais, selon la licence choisie, il faut en passer « entre quatre et sept» pour la valider, explique Loreynne Pinsard-Gaudart. En effet, en LAS BCST, l’étudiant.e est ainsi dispensé.e de certaines matières de la mineure santé, à savoir biologie, biochimie, physique et chimie. En LAS MP, il n’aura pas à suivre l’enseignement de statistiques de la mineure santé. : les élèves suivent donc les enseignements de la mineure santé en plus des enseignements de licence.

Une présentation de son dossier en L1, L2 ou L3

Pour se présenter à l’accès aux filières MMOP, il faut valider l’année de Licence et avoir validé toutes les matières de mineure santé requises. Se présenter au classement MMOP peut se faire en L1, L2 ou L3, en prenant le temps de valider progressivement les enseignements de mineure santé en parallèle de la licence.

« L’avantage de la LAS, c’est que l’étudiant.e choisit son rythme de passage. Mais nous déconseillons de tout faire sur un an. Après, si la personne le souhaite vraiment et remplit les conditions, pourquoi attendre la fin de la licence ? », souligne Loreynne Pinsard-Gaudart. D’autant que les étudiant.es en LAS ne peuvent présenter leur dossier que deux fois pour intégrer le cursus MMOP .

« Une LAS permet de se former complètement et de façon approfondie dans une autre discipline que la santé et donne une ouverture réelle et concrète à d’autres carrières »

Loreynne Pinsard-Gaudart – vice présidente adjointe en charge du collège premier cycle

Cela peut être aussi un bon moyen de sécuriser son parcours en prenant le temps de s’interroger sur la suite de son orientation et éviter un sentiment d’impasse qui peut survenir suite à un échec en PASS. Loreynne Pinsard-Gaudart met néanmoins les étudiant.es en garde : « La LAS, c’est difficile, pas plus facile que le PASS. On travaille autant, mais différemment ».

Partagez cet article

Répondre