Le blog pour faire des choix éclairés pour ses études supérieures

Actu/conseils, Chemins de traverse

Une licence scientifique où le potentiel des étudiants se révèle pleinement

licence scientifique

Emmener plus loin des étudiants qui n’auraient pas forcément eu l’idée de poursuivre dans le supérieur 

Telle est, énoncée par Etienne Blanc, directeur de la formation à l’Institut Villebon-Georges Charpak, l’une des ambitions de la licence Sciences et technologies. Proposée par l’Institut, cette licence scientifique a pour objectif d’accueillir, par convention, 70% de boursiers, elle est également ouverte aux étudiants en situation de handicap.

Une licence scientifique généraliste

La formation se veut, tout du moins au début, résolument généraliste.

Il faut être curieux de toutes les sciences, ne pas avoir peur d’apprendre.

etienne Blanc

La motivation est d’ailleurs évaluée au cours de la démarche d’inscription. Bien sûr, celle-ci démarre logiquement sur Parcoursup mais avec, en plus, un questionnaire auquel le candidat doit répondre. « Ce n’est pas accessoire, souligne Etienne Blanc, car nous les regardons avec attention. » Suite à l’examen des candidatures, entre 120 et 130 postulants sont invités à une journée de recrutement. Ils participent à des ateliers et passent une épreuve écrite « qui ne repose pas sur les connaissances », précise Etienne Blanc. A la suite de la journée, les étudiants sont classés pour Parcoursup, et finalement 35 étudiants composeront la promotion.

Une pédagogie innovante

En première année, les étudiants touchent à huit disciplines scientifiques différentes. La spécialisation intervient à partir du 4ème semestre. Tout au long du cursus, une pédagogie innovante est mise en avant. Elle repose notamment sur le collectif. D’ailleurs, une convention avec le CROUS permet à tous les étudiants de la promotion de bénéficier d’une chambre sur le même site. « Cela renforce la cohésion et facilite le travail de groupe », explique Etienne Blanc. Car celui-ci est récurrent tout au long de la licence.

Nos étudiants viennent de formations différentes. Les bacheliers techno apportent leurs connaissances techniques, les scientifiques, l’apport théorique. Nous constituons des groupes où ils sont mélangés afin de favoriser la circulation des savoirs.

Etienne Blanc

Les projets communs sont donc au cœur du dispositif, à l’instar de celui développé au cours du premier semestre : la construction d’une biopile. Le collectif est aussi mis en avant via le dispositif « Maths à son rythme ».

En cours, les élèves les plus avancés vont aider ceux qui sont en difficulté.

Classes inversées, « serious games » mais aussi cours plus « classiques » sont également au programme.

Les résultats sont là :

90% de nos étudiants poursuivent leurs études après la licence 

Les 2/3 partent en école d’ingénieur, les autres poursuivent en master. De belles performances pour des jeunes à potentiel… que ce cursus leur permet de dévoiler pleinement.


En savoir plus

Les étudiants présentent l’Institut Villebon – Georges Charpak

Partagez cet article

Répondre